jeudi 6 avril 2006

Nihongo wakarimashita

Au bout de sept mois de présence sur le sol nippon, on a senti le besoin de s'y jeter. la nécessité et peut être aussi l'envie d'apprendre le Japonais. Aidé en cela de la patiente Nakatani-sensei, on s'arrache les yeux, le soir venu, à déchiffrer ces hiragana étranges et on essaye de faire des phrases. On a un peu l'impression de retourner en arrière, dans les années 80 où l'on se délectait des histoire de peter et susan qui vont au zoo et de rolf et gisela qui fument la pipe.

En avant première, voici par le menu le programme de la journée de Madame gâ, pour ceux qui savent :

わたしはもにち 8じはんに おきます。
9にじに ようちえん へ いきます。
10時から2まで イラスト かきます。
2じに もういちど へ いきます。
3じに うちで やすみます。12時に おきます
わたしは はなみ をしました。
ともだちと よよぎこうえん へ いきます。
それから はらじゅく へ いきました。
9じに うち へ かえりました。

Je ne vous dirais pas le temps qu'il nous a fallut pour écrire ca....

Et là c'est Nakatani-sensei vue par Garance.

3 commentaires:

akaieric a dit…

Vous verrez, les hiragana, on s'y fait très vite. Au bout de quelques mois on peut tous les lire. Par contre pour les kanjis, c'est plus dur...
Mais c'est très bien ce que vous avez écrit! Bravo! Y'a quelques erreurs mais c'est déjà très bien pour des débutants.

G. a dit…

C'est une journée-type ?!!!
Tu te lèves vraiment à 8H30 ???? Et c'est ce que tu appelles ne pas pouvoir faire de grasse mat' ?!!!!
Allez, madame Ga, bons hanamis (il reste encore quelques fleurs !) et ganbatte kudasai !!!!
Et, en parlant de hanamis... Finalement, le Yoyogi koen est-il LE spot de sakuras qu'on t'avait vanté ?!!!!

madame gâ a dit…

ben ouais j'ai du sang de marmotte, et meme si 8h30 c'est pas l'aube, ca reste dur, dur...encore que vu que les fillottes sont en vacances et du coup sans horaires, je fais la moule avec elles sous la couette jusqu'a des heures indues, mais c'etait trop dur a expliquer a Sensei...