dimanche 13 novembre 2005

Thé vert moussant

Comme nous sommes une gentille petite famille, les dimanches nous aimons à aller nous promener dans la verdure pour y pique-niquer allongés sous les arbres en humant les senteurs de l'automne. Sauf que l'on habite au coeur d'une mégalopole de 35 millions d'habitants bétonnée à des centaines de kilomètres à la ronde.
Il existe cependant au mileu de la jungle urbaine de Tokyo des petits jardins japonais d'une rare beauté et dont l'entrée est payante. C'est donc dans une de ces ilots de verdure du quartier Shiodome que nous avons mangés nos onigiri et yaki soba dimanche dernier. Allonges ur une petite bute sous un arbre nous avons contemplé le va et vient des bateaux et des helicoptères dans la baie de Tokyo. Les filles en ont profité pour pratiquer leur sport favori, à savoir faire tourner en bourique leur parents en se renversant de la compote sur les genoux et en se roulant dans les feuilles mortes ensuite. Pour calmer le jeu nous nous sommes rendu dans la magnifique petite maison sur pilotis au milieu de l'étang pour y deguster un thé vert.

Dans une ambiance tres japonaise on s'agenouille pieds nus sur un tatamis et on deguste le the vert moussant avec un tout petit gateau à la pate de riz en forme de lotus. Pour peu on se serait cru dans la pub obao (la dame toute nue en moins cependant). Tout cela c'est sans compter sur judith-chan et sa grande soeur qui ont reussit à faire de ce moment de plénitude un veritable cauchemar. Non seulement cocotte numero deux a reussit, profitant d'un microseconde d'innatention de notre part, à s'empifrer les deux petits gateaux à la pate de riz en forme de lotus (et cela bien sur sous les regards attendris des japonaises qui hurlaient kawai ne) puis l'instant d'apres d'aller provoquer sa soeur dans un combat de catch sur la terasse en teck en ayant bien pris soin auparavant de chourre une de ces magnifique paire de tatanne en plastique cacadoie. Le pater familias a été obligé d'intervenir pour separer la mélée et de retour au tatamis il s'est aperçu qu'on lui avait debarassé son plateau avec son bol de thé vert moussant qu'il n'avait pas eu le temps d'entammer. Merci les filles. Je t'en foutrais des kawai ne!

Petit jeu : La petite famille va déjeuner chez dexee dinner, qui est un tres joli petit restaurant de Shibuya ou l'on peut manger en lisant une quantité incroyable de magazines de mode et de livres d'art. De quoi traite le magazine que Gaelle-san a choisit?

5 commentaires:

Tati-Ka a dit…

Ahlalala, c'est ça une passion dévorante; même dans les cabinets d'un tout petit restaurant typique et perdu dans l'arrière pays japonais, notre Gaëlle dénicherait LE magazine avec Vincent en couverture !!!
Moi, jdis bravo .

(Comme Ben et ses photos de masques, not' madame Gâ avec ses têtes de Vincent...allez hop, la chasse est ouverte)

itadakimasu a dit…

je releve le defi!!
et je ferais des masque avec les magazines, et pis je tenterais un concour photo, des plus beau "faux vincent", voila!

Vincent Gallo a dit…

Salut Benoît, je ne sais pas si tu es au courant mais je vend mon sperme aux enchères. Pour l'instant je n'ai pas eu encore d'offres tres interessantes, alors si jamais tu rencontres quelqu'un d'intéressée au Japon, fais moi signe

V.G.

Ni Kol Agali a dit…

quand je vois cette photo, je me dis que Vogue aurait pu faire un effort concernant le choix de la couverture...

Luis et Maud a dit…

Maintenant je comprends mieux .... Ce Vincent ressemble un peu à cet ancien copain d'école retrouvé l'année dernière................;