mardi 15 novembre 2005

Alors, c'est la guerre?

Comment expliquer aux japonais ce qu'il se passe en France. Ils ne comprennent pas, vraiment pas. Au Japon un tel phénomène est impensable. Il est bien sur idiot de vouloir comparer deux pays qui n’ont pas la même histoire, mais le décalage est quand même vraiment surprenant. Au Japon on peut laisser traîner de l'argent par terre et revenir le récupérer la semaine suivante, au même endroit. Ici il n'y a pas de système antivol dans les magasins, il n' y a pas non plus de vols ni de banlieue, pas de voitures qui brûlent ni de CRS. Au Japon, il n' y a pas de balayeurs qui balayent la rue puisque ici on ne jette pas ses mégots par terre, et on ramasse les crottes de son teckel à poil long. Il y a quand même des policiers, la koban, il y a aussi des types en uniformes partout qui surveillent, dans les parkings, dans le métro, devant les magasins, mais il ne se passe jamais rien alors ils se morfondent. Ici la police affiche dans les rues les informations et statistiques des crimes et délits. Il y a eut 5 vols pendant le mois de septembre dans un des arrondissement de Tokyo (qui est sûrement plus peuplé que Paris). Alors comment leur expliquer qu'en France les jeunes brûlent les voitures, les écoles et les bus. Le décalage est trop important. Ce matin Norito, une jeune maman japonaise francophone de l’école de Garance a demandé à Gaëlle : « Alors, en France, c’est la guerre? Et tu n’as pas peur pour ta famille? ». Ce à quoi Gaëlle a répondu qu’une grande partie de sa famille était responsable des émeutes violentes et des centaines de voitures calcinées à St Sylvestre Pragoulin. Alors Norito a répondu « So desu ka? », c’est-à-dire « ah bon? ». De mon coté c’est la même chose, mes collègues quand ils ne font pas V avec les doigts, me regardent droit dans les yeux avec un air affligé et me demandent « Mais ils se passe quoi en France? », s’ensuit une longue tirade qui commence par la fracture sociale, le mal être des banlieues et l’échec de l’intégration républicaine et finit en concluant que c’est la faute des Anglais. Puis après quelques instants de réflexion et en se grattant la tête, ils me proposent de goûter un petit gâteau à la pâte de riz fourré de purée de haricot rouges.

La politique au Japon, ça se résume souvent à ça:

4 commentaires:

Tati-Ka a dit…

Info de dernière minute justement : "A Saint-Sylvestre-Pragoulin, une sextagénaire aurait profité de la vague d'émeutes pour mettre le feu, dans sa cour, à une voiture de la marque Seat".
"Elle était garée là depuis bien trop longtemps" aurait-elle déclaré à la police,en tapant nerveusement du pied...

itadakimasu a dit…

Notons au passage que la septuagenaire en question a egalement brule une renault 12 jaune, egalement garee non loin de la et pour le meme pretexte. Ceci porte a deux le nombre de voitures incendiees dans les quartiers reputes difficiles de st sylvestre. Selon l'agence France presse

Tati-Ka a dit…

Sexatagénaire ??? Septuagénaire ???
Vous excuserez notre correspondant Ifop pour sa toute bête erreur dans la retranscription du communiqué...
Hum, hum...

itadakimasu a dit…

Il n'empeche que, Selon Reuters, le couvre feu ordonne aux caires par le prefet de region n'arrive pas a calmer les ardeurs des casseurs, tous issus du club troisieme age "les ultras" de St sylvestre Pragoulin. aux dernieres nouvelles une 106 kid aurait pris feu a la suite d'un jet de cocktail molotov tire de la fenetre d'en face