vendredi 9 mars 2007

faites un voeux

Devant le silence intélorable qu'a attrappé mon propos ces derniers temps, je me vois dans l'obligation de détailler par le menu et le moins menu mon petit vendredi. (le premier qui me demande pourquoi je n'illustre pas au lieu d'écrire alors qu'on est vendredi risque de se voir obtenir un commentaire plutot désagréable).

Forte d'une matinée laborieuse,
les yeux sur l'écran, les genoux sur le tapis chauffant et la théière à portée de main, je m'avise de rallier Shimokitazawa, fief officiel de mes aprems ininspirées, et pourtant toujours fructueuses, afin de m'y délecter d'une langueur face à la vitre et croquis en plume.

Aujour'd'hui je suis rose et mon humeur à la même couleur, je me sens drôlement gaie, et je divague dans tous les sens, dans ma tête et sur la minus rue qui longe les résidences, cette route si familière où fleurit le prunier, où habite le Dr Kawashima, où la maison à la courette a de jolies tuiles bleues, où le gardien garde une porte toujours close ; une rue minus trop étroite pour y croiser une voiture.

C'est là que bling-blang-bling, a fait ma roue arrière. Je freine, je descends, je constate. Le coup de l'emmêlage de roue ! Encore !! La première fois
, c'était moyen drôle. Mais là, c'est pire, c'est mon sandow, mon sandow pratique des courses dans le panier, celui à 4 crochets!!
Je m'installe sur le côté des fois que comme par hasard un camion déménageur ait envie de passer pile à ce moment là, et je m'y colle. Le camboui de la chaine, l'élastique tendu à craquer, les crochets déformés-emmêlés, du bonheur en grappe. Je me relève de temps en temps, découragée, tâchée aussi, évaluant les possibilités d'y échapper. Je lève le nez au ciel des fois qu'un avion d'été portant banderole à message et qui se serait égaré, m'apporte une réponse. Garer mon engin plus loin, revenir plus tard avec l'homme et des outils ? Je serais censée porter mon vélo puisqu'il ne roule plus, merci. Et je me ré-accroupis.
Je me dis que c'est dingue de refaire la même boulette, que c'est moins énervant que tuer un croquignolet châle, mais quand même ; je me dis que la dernière fois, quelqu'un était venu m'aider, je me remémore le gentil garçon du garage, au moment où je me disais que je n'y arriverais pas seule...Je vous jure quà ce moment là la rue était archie déserte.
J'ai dû avoir une pensée magique!
A ce moment très précis, comme après un "salakadoo-lamajicaboo-labibidipabidipoo", dans mon dos, quelqu'un est apparu, a parlé, et m'a demandé (je suppose) si j'avais besoin d'aide. Un garçon surgi de nulle part !! Enfin un grand garçon, un monsieur quoi. Il est bien embêté pour moi, et alors il s'accroupit et s'y colle à ma place.
Je suis confuse, je ne peux même pas taper la discut, ou dire "laissez tomber c'est trop compliqué". Enfin je me suis quand même fendue d'un "muzukashi, ne?" ("t'en chies, hein ?", version polie).
Le monsieur s'acharne, sort son stylo quatre couleur et trifouille les rayons avec. Je m'écrase, et ne sachant que dire de plus, j'attends qu'il se décourage à son tour. Pourtant, et sans se décourager un instant, il est venu à bout de la roue et de l'élastique, et des rayons, et de la chaine, tout ça avec son petit stylo, en cinq minutes, sans suer, sans jurer et sans même se salir.

La suite du vendredi n'est que broutilles, je remercie, je repars, j'essaie une robe à shimo, dommage elle est trop petite, je bossouille au café et je rentre pour une bonne thalasso.

Mais diantre, quelle découverte ! Il suffirait de se dire de sa petite voix intelligible et intérieure "j'aimerais bien qu'un garçon surgisse", pour qu'un garçon surgisse ? Mais, mais, mais.... c'est la révolution!

12 commentaires:

G. a dit…

Et là, tu t'es dit "il faudrait que le garçon surgisse pour prendre une photo" et il a surgit, c'est ça ???? Tu essaies d'en savoir plus sur la formule et tu me rencardes là-dessus très bientôt, OK ????
Et ça marche que quand on emmêle son vélo ou bien ????? Je veux TOUT savoir !!!!

Cocje a dit…

Moi j'ai toujours peur que le livre il tombe dans l'eau !

elsia a dit…

"Je voudrais qu'un garçon surgisse !"



(...)
c'est peut-être qu'au Japon (;_;)

jean-louis a dit…

Tadam !!! je suis la elsia !

m't'ress' a dit…

oui mais regarde par exemple jean-louis, là je suis en train d'arriver aussi alors qu'elsia n'en voulait qu'un ! ok je fous la merde mais qui peut m'en empêcher ? en fait cette phrase ne marche pas paske tu vas voir que biento cette fenêtre commentaires va être plein de mecs comme moi qui vont arriver pour elsia et qui vont faire que ça marche pas paske on peut pas dire que ça marche si elle veut 1 mec et qu'il y en a 2, 65 ou 5698 à l'arrivée... zavé compris ou je recommence ? tout ça pour dire pas grand chose...ah si j'avais 3 minutes à perdre ! sinon encore une chose, j'ai pu zoomer sur le bouquin avec ma super-zoomeuse et je ne te félicite pas mam'ga ! qui ose encore lire les recettes de bain au lait de soja/farine/poireaux de rika zaraï ??

akaieric a dit…

Mac gyver est japonais?

Tati-Ka a dit…

Ce garçon habite la rue, une toute petite chambre de bonne.....de sa fenêtre, et armé de ses jumelles modernes,piske japonaises, il guette les jôlies bicycléteuses maladroites... et oupsss, il saute félinement de son étage (à Tokyo, il est connu sous le nom de CatLover), et vole à leur rescousse.......aussi il change souvent de coiffure paski veut pas se faire démasquer .
Une ot' question ?

Tati-Ka a dit…

Sinon, Jean-Louis, zètes pas çui kon appelle Murat, des fois ?????????

Anonyme a dit…

Sinon, Jean-Louis, zêtes pas çui kon appelle Murat par hasard ????

itadakimasu a dit…

Erika> tu crois vraiment que Jean louis Murat lis notre blog??? et pourquoi pas etienne Daho ou philippe Katerine qui laisseraient des commentaires anonymes...

Il s'agit peut etre d'un jean-louis avec des chaines en or et une porsche.

tati-ka insiste a dit…

ui mais jean-louis murat avec des chaines en or et une porsche, j'prends quand même !

madame gâ a dit…

jean louis avec des chaines, c'est celui des caires, tu vois l'allusion tatika?
mf, ce be, jte jure...

maitress, j'ai beau etre tellemnt fatiguee que le bain-lecture me soit indispensable, il pleuvera des nouilles avant que j'ouvre un livre de la Rika Z.!!

par contre, je vais pas retomber en panne de velo en enroulant une nouvelle fois un quelconque objet dans mes rayons pour eprouver ma theorie!! enore que si ca reproduisait, vous seriez bien sur au courant!!