dimanche 25 mars 2007

Epissure


Nous sommes dimanche matin. Enfin ce que je veux dire n'est pas une information sur la position dans laquelle nous nous trouvons sur l'échelle du temps mais bel et bien l'affirmation d'un état, nous sommes dimanche matin. Nous sommes une superposition d'états, l'indolence, la mollesse, la tiédeur de la couette. Nous sommes l'ensemble des possibilités de cette journée. Nous fusionnons avec le bruit du clapotis de la pluie sur la véranda. Nous sommes aussi le bruit des pas de fillettes sur le parquet flottant ainsi que la musique douce et électronique qui coule dans nos oreilles. Nous sommes enfin le petit déjeuner du dimanche matin, ce festin pantagruélique ou toutes les combinaisons sont autorisées puisque nous sommes dimanche matin. Nous sommes l'expectative et l'abattement allié a un ralentissement prononcé du temps. Nous sommes dimanche matin et tout est possible.



This mortal coil, Mr. Somewhere



11 commentaires:

Cocje a dit…

Ici aussi maitenant nous sommes dimanche matin. Point de pluie ou de pas de fillettes (mais j'ai rêvé d'elles cette nuit !!!) ni de festin pantagruelique.
Et Shirosan ne vous a pas parlé ? Il est temps d'y remédier de ce pas :-)

G. a dit…

"parquet flottant", ça me fait penser à ces matelas emplis d'eau, gondolant quand on essaie de s'y asseoir sans parler de s'y allonger...
Avez-vous eu le mal de mer, aujourd'hui ?

m'touess a dit…

'tain c'est beau et c'est tellement ça un dimanche matin ! zavez essayé avec Dalida ?

elsia a dit…

vous embellissez mes dimanches angoissés de vos couleurs vives, sachez le !
moi parquet flottant ça me fait penser à une chanson du dernier album des innocents avant leur séparation, "danny wilde" :
"Assis, debout, couché
Sur un instant
On finit par se manquer
Sur nos parquets flottants
Amicalement"
avec Une vie moins ordinaire, c'était une de mes préférées...

itadakimasu a dit…

M'touess> arrete tes conneries, Dalida un dimanche matin c'est une histoire a te plomber la journée ca...et si en plus il y a l'autre idiot qui sussure des "je te jure" alors la c'est meme pas la peine de sortir du lit.

Elsia> les innocents???

Gwen> meme pas et en plus on n'a meme pas ressentie le gros tremblement de terre et toi sur ta moquette t'as sentie qqchose??

Laurent a dit…

Voilà je viens pendant ma pause et un peu plus même visiter entièrement ce blog et je peux dire que cette aventure que vous vivez en famille est je trouve formidable , je pense que je vais justement suivre vos aventures quotidiennement car personnellement celà m'apporte beaucoup d'informartions sur ce pays où je suis allé en vacance pendant 8 jours mais dans un an et demi environ je vais y aller pour 3 mois pour voir si je peux peut être y vivre ou pas.

Enfin je voulais dire que ce qui me faisait le plus peur dans ce récit c'est lorsque j'ai lu que vous êtes parents et je me suis dit comment vont faire leurs enfants mais quand j'ai lu le comportement des personnes et autres enfants autour d'elles je me suis senti soulager ( alors que je ne vous connais que par l'intermédiaire de votre blog ) pour vous dire que votre récit est pour moi passionnant.

Enfin j'espère que tout se passe bien pour vous toujours.
Bonne continuation.

PS : je vous envoie un peu de soleil de montpellier ;)
Mais aussi de la neige que je vais aller rencontrer ce week end dans les pyrénnées.

Laurent

à tokyo aussi pourtant... a dit…

je n'ai pas de moquette, chez moi le parquet n'est pas flottant... et je n'ai rien ressenti non plus !
c'est seulement en écoutant RFI ce matin que j'ai entendu cette histoire de tremblement de terre WITH répliques !!!... bizarre qd même

et toute la france (enfin, mes parents quoi !) qui s'inquiète...

m'touess a dit…

mais faut-y donc t'apprendre la vie mon ben' ?? c'est-y possible de pas être plombé par bayrou mais de l'être par Dalida ?? c'est le toFOU ma parooole parooole parooole je te juuure !

G. a dit…

Je suis bien d'accord avec M'touess, rapport à Dalida et son ami Bayrou...
Et je sais pas si c'est l'abus de tofu mais j'ai du mal à comprendre le sens du commentaire de Laurent, rapport à vos enfants...
Bon, bon, je reste au ras de ma moquette...

itadakimasu a dit…

Heureusement, je dis bien heureusement, Francois Bayrou ne pousse pas la chansonnette et quand bien meme il le ferait je doute fort que l'on se reveille le dimanche matin avec lui, meme accompagne au piano. Francois Bayrou n'est pas une chanteuse blonde italo franco tunisienne morte.



Laurent> welcome, je suis content que cela te plaise.

elsia a dit…

quoi les innocents ? j'ai encore une référence musicale indécente... j'en ai marre, je me sens toujours à côté de la plaque quand on parle de musique, c'est désepérant(;-;)