dimanche 18 mars 2007

black or white

Le samedi de Kijijoshi m'annonce que malgré l'imminence officielle des pousses, des fleurs et du 21 mars, le printemps se fait annoncer par un vent polaire, où les longs manteaux sont de mises, qui m'apporte avec ses bourrasques des remarques surréalistes.


"Prends-nous en photos! - pourquoi? - parce que nous sommes de beaux mecs ! - ah?.. - ton manteau vert a une couleur magnifique. tu es finlandaise? ".

Le dimanche d'Omotesando me confirme ce que je pressentais déjà : le monde se divise en deux, il y a les hommes qui transpirent et qui portent poils au menton, et les filles, impeccables, de cire, qui brillent même dans le noir, glossy, à souhait.

Ce qui me donne la fulgurante envie d'ouvrir ma palette à paillettes, et de m'abandonner, une fois n'est pas coutume, au rôle de poupée entre les mains de mes expertes es-girly.

Ayé, je suis beeeeeelle.

1 commentaire:

G. a dit…

A gauche, tu as le regard coupable et la bouche gourmande de qui a mangé toute la confiture de fraise;..
A droite, ce n'est pas la confiture que tu t'es mangée, c'est un pain !!!!