lundi 25 septembre 2006

The wedding present

Il est 14h28, je suis à mon bureau en train de travailler. D’habitude à cette heure-ci, le bureau est baigné d’une lourde torpeur où l’on peut entendre les ronflements de mes collègues affalés le nez contre leur clavier. Pendant l’été, ce ronflement se superpose au chant des semi, mais la c’est l’automne. Aujourd’hui, c’est différent, un léger bruit de foule, de cris et de rires me fait tendre l’oreille. Ils sont tous là, autour du bureau de Yamashita en train de regarder une vidéo. Un regard circulaire vers mon collègue de Novosibirsk, il se lève et va voir, je le suis. Sur l’écran de l’ordinateur de Yamashita il y a une vidéo. Sur la vidéo, on remarque une piscine et autour de la piscine, en maillot de bain il y a quelques-uns de mes collègues, quatre, en train de danser en rythme tous ensemble. Ils se trémoussent en parfait synchronisme sur les mots de Sylvie Vartan (Shirubi Baroutan). Puis ils plongent au même moment dans la piscine éclairée par le fond et se font tous mal aux pieds en même temps puisque la piscine mesure à vue de nez 50cm de profond.
S’ensuit une performance de ballet aquatique qui se termine par une pyramide humaine. Le plus haut brandissant fièrement un morceau de tissue sur lequel est écrit au marqueur « LOVE CHE ». C’est à ce moment-là que Yamashita entre en scène et se place au premier plan, déguisé en collégienne avec vareuse et jupe plissée. Il entame une imitation de rock endiablé suivi bientôt des quatre nageurs dégoulinants.

Il est 14h42, je termine ces lignes, le calme est revenu et la torpeur a repris sa place. Je vais aller faire une gravure plasma.

3 commentaires:

Flo a dit…

Quels mélanges culturels pour un délire aquatique...
Crois tu qu'ils étaient sobres au moment de se filmer ? Et puis est ce normal d'exiber de telles preuves au milieu de collègues de bureau ?
Est ce que vous allez vous filmer tous les quatre dans votre salon en train de danser pour que l'honneur soit sauf ?

elsia a dit…

ils ne font donc pas que dormir ou travailler sur leurs claviers... ce sont donc des êtres humains pleinement normaux que leur boulot fait ch** et qui se lâchent le week-end... je trouve ça super rassurant, non ? (dans la mesure où la jupe plissée soit rassurante dans le contexte...)
La prochaine fois, tu pourras leur présenter le masque de la mort qui tue... soudain...*flash, pyramide humaine, Mr Be au somment en caleçon de bain et masque brésilien, fanion au vent...*
y'a un petit côté jumbo, non ?^^

itadakimasu a dit…

Flo> tu peux toujours attendre pour voir une telle video ;-)

elsia> J'ai peur qu'au de la difference de gabarit entre moi et eux ils aient du mal a me supporter en haut de la pyramide, meme avec le masque.