lundi 25 septembre 2006

Bol d'air


Hier pour la première fois, notre dimanche a eu la saveur d'un dimanche.
On sait tous ce que c'est un dimanche: un repos ou de l'ennui, de l'oisiveté ou de la paresse, du temps en rab ou un jour trop court. Et souvent, justement tout ça à la fois. Quand vous en arrivez à l'adorer et à le détester en même temps, et qu'il paraît poisser quand on le prononce, englué de sucreries et de fourmis dans les jambes, empesé, ensuqué, sclérosé, et délicieux, vous pouvez dormir tranquille, tout est en place. Enfin c'est ce que je me suis dit.
Ma soeur jardine à l'autre bout du monde. Nous on gambade mollement (justement on peut gambader mollement un dimanche), vers une destination dont, si on l'avait soupesée un peu plus, on aurait vu l'absurdité ; le dernier jour de l'exposition Disney au Musée d'Art Contemporain. A Tokyo. Un dimanche.
La queue pour atteindre l'entrée dans la première salle était aussi longue qu'une aprem Jacques Martin. Mais nous on est ni patients ni japonais. On a jeté l'éponge. Et on a été au parc.
Mollement toujours, on s'est rendus compte que pour la première fois depuis notre arrivée à Tokyo, on n'avait pas de plan B, d'itinéraire préparé, d'idée d'escapade de secour.
On a retourné nos poches et nos plans de la ville, histoire d'être sûrs de n'avoir rien à mettre sur la table. Rien. Alors ainsi déchargés de toute responsabilité, on s'est laissé aller à ne rien faire du tout.
Deux grands flans qui papotent en regardant leur progéniture faire du toboggan.
Et puis dans le début de soirée, je sais pas ce qui nous a pris, l'ombre du lundi peut être, entr'aperçue derrière la cage à poules, on s'est bougés. Jusqu'à Asakusa, pour remplir nos pognes de vaisselle. C'est pas dimanche, ça, acheter de la vaisselle en solde (et peu importe que ce soit de la belle céramique japonaise)? Ensuite, inspirés par une si belle journée et la conviction qu'on avait fait tout comme il fallait, on a gambadouillés jusqu'à notre salon, et on a regardé Blanche Neige avec un plateau télé.Si.

2 commentaires:

Flo a dit…

M'est avis que vous n'avez pas raté l'expo du siècle... du moins pour l'ambiance bruyante et agitée... lorsque je suis allé voir l'expo permanente me suis dit que j'avais eu bien raison de ne pas acheter le billet pour l'expo Disney ;-)

inusushi a dit…

Superbe ton dessin ! L'oisiveté comme on en rêve...