samedi 16 septembre 2006

Shotto Matsuri

Ce matin le téléphone sonna. Mushi mushi c'était la maman de Kiana-chan qui nous appelait pour nous rappeler qu'aujourd'hui c'est la fête. C'est le matsuri du quartier et que toute l'école va y participer. Alors OK va pour le rendez vous au parc de Shotto. Et à 13 heures pétantes en route pour la procession. Un char portant tambour surmonté d'un poulet d'or s'ébranle tiré par une horde de bambins à grelots.

Au son du tambour (Taiko) nous processionames dans tout le quartier, les petits tirants le char du coq et les grands de la grande école portant le temple miniature sur le dos en poussant des petits cris. Puis ensuite c'était un peu comme pour halloween, on s'est arrété pour manger à tous les rateliers, chez les habitants du quartier. Première étape chez la vieille actrice hyper connue qui habite à deux rue de l'école. L'équivalent d'une Mireille Darc nippone mais très très vieille. C'est elle avec l'écharpe et beaucoup trop de fond de teint sur la photo.
Il y avait aussi la vieille folle au parapluie qui voulait taper tout le monde dans le parc avant que l'on parte processionner (Je crois que c'est une cousine éloignée de la femme à la bûche).
Distribution de chips, de junk food et de bières aux enfants et aux mères de famille puis en route. Un arrêt à l'ancienne crèche de Judith pour une seconde distribution puis encore et encore avec à chaque fois des chips et de la bière.
Au bout d'un moment plus aucun enfant ne voulait tirer le char alors ils se sont tous réfugiés sur le char et ce sont les papa et les vieux messieurs en costume traditionels qui ont tirés le char.

Un petit arrêt devant le Tokyu dépato à Shibuya pour une petite bière puis retour au parc Shotto trois heures après le départ où nous attendait une petite collation de chips d'onigiri et de bières. Trois heures de procession c'est long pour des enfants surtout avec autant de chips et de bière.
Mais les cocottes étaient ravies, elles ont tambouriné tout l'aprés midi puis il y avait toutes leur copines : Megu-chan, Haruka-chan, Katy-chan, Kiana-chan, Claire-chan et même Shawn-kun. Là c'est Megu-chan la copine de Garance.
Tout cela s'est terminé par un petit dîner en terasse du Madu café à Aoyama après la visite de la galerie de l'espace Paul Smith et il y avait plein de lapins roses dans la cour alors c'était bien.
Tout ça semble un peu étrange pour les européens que nous sommes. Ca semble un peu désuet ces vielles traditions, mais c'est tellement agréable de se sentir proche des gens de notre quartier. On a passé trois heures à déambuler dans les rues pour tirer un poulet doré avec Leïla, notre voisine germano-népalaise et toutes les copines de l'école. Puis les au revoir chaleureux des vieux japonais en costume, le regard désolé du policier qui nous faisait la circulation en voyant Judith pleurer parce qu'elle n'aime par le boulier qu'elle viens d'avoir. On se sent accepté, on fait maintenant partie du quartier.


3 commentaires:

akaieric a dit…

Dites donc: elles sont pas un peu petite pour boire autant de bière les filles?

l'heureuse-gagnante-d'-un-daikon-géant-et-vivant a dit…

c'est précisément ce que je me demandais... c'est peut-être pour ça qu'on prétend les enfants japonais si calmes, on les calme à la bière...
par ailleurs, c'est vrai que ça a l'air sympatoche, ça me rappelle un peu les chars de la St Nicolas chez moi, quoi que ce soient des tracteurs ou des vaches qui tirent les chars chez nous... faut dire qu'ils sont plus gros
mais je m'égare là... Megu-chan est trop choupi !!

itadakimasu a dit…

Vivant on verra pour le Daikon, Il faut que j'aille le cueillir maintenant.
Tu nous enverras ton adresse....

J'ai jamais vu de meres de famille boire autant de bieres, voir aussi le dernier post de la riviere aux canards la dessus..