jeudi 7 juin 2007

illustration friday - paradise


Quand j'aurai une coupe de brune fatale impeccable, un rouge passion et un nez de caractère, quand le plus gros problème de ma journée sera d'assortir mes chaussure à mon sac, quand j'aurai une robe plus grosse que mes fesses, je serais en route.

Mais pourquoi attendre la prochaine vie?
J'ai pas de robe midnight blue, et déjà, je crois que j'y suis, au paradis.

When I will have a fatal haircut, a red passion on my lips and a perfect nose, when the biggest problem of my life will be to match my shoe with my bag, when I will have a dress larger than my ass, I will be on the way.
But why should I wait for my next life?
I do not have a midnight blue
dress, but I think I am already there, in paradise.

4 commentaires:

Gwen a dit…

Mais oui, tu y es, au paradis, avec ta robe couleur du jour, dont tu trempes les manches dans la farine sans complexe parce que la baguette de la fée des lilas est plus efficace que les machines à l'eau froide et que tu portes pieds nus parce que, pour monter les marches, on n'a jamais fait plus classe !
A demain, madame Gâ, pour un vendredi-onigiri, si près du paradis !

Maarit a dit…

This made me laugh; I'm also waiting for my perfect nose as if life owed me one! But of course I already have everything I need for my paradise. Beautiful - both the picture and the text.

Lisa M. Dalton a dit…

Cool illustrations and photos. I wish I could read more.

studio lolo a dit…

fantastic! Bravo! Thanks for the smile.