mercredi 18 octobre 2006

Non, je n'ai pas le hoquet

Les prix Nobel ont été decernés cette semaine, c'est bien mais rien pour les Français. Mais consolez vous le prix IgNobel de physique 2006 a été attribué à une équipe de l' Université Pierre et Marie Curie, à Paris. Au passage, appreciez le palmarès. (source : le lezard)

Physique
Basile Audoly et Sébastien Neukirch sont allés cueillir leur prix pour avoir fait une recherche sur le spaghetti. Ils ont démontré les raisons pour lesquelles lorsqu’on casse un spaghetti, on se retrouve avec plusieurs morceaux, et non seulement deux.

Médecine
Le prix a été remis à Francis Fesmire, Majed Odeh, Harry Bassan, et Arie Oliven. La recherche consistait en découvrir comment guérir un patient d’un hoquet interminable depuis plusieurs jours. La réponse : un massage rectal digital.

Acoustique
Lynn Halpern, Randolph Blake et James Hillenbrand sont les récipiendaires pour cette catégorie avec leur expérimentation permettant de savoir pourquoi les gens détestent le bruit des ongles qui égratignent un tableau.

Paix
Le prix a été décerné à Howard Stapleton. Celui-ci a inventé le dispositif « antijeune », un gadget qui émet des sons très aigus (ultrasons) et désagréables que seules les oreilles jeunes et peu usées peuvent entendre. Curieusement, cette même technologie est utilisée pour les sonneries de téléphones portables qui ne peuvent être entendues que par les jeunes… avis aux étudiants !

Chimie
Ce sont Antonio Mulet, Jose Javier Benedito, Jose Bon et Carmen Rossello qui se partagent ce prestigieux prix pour leur étude sur la vélocité ultrasonique qui est affectée dans le fromage cheddar selon la température.

Biologie
Le prix pour la biologie a été donné à Bart Knols et Ruurd de Jong, pour avoir démontré que les femelles moustiques anophèles sont autant attirées par la senteur du fromage Limburger que la senteur d’un pied humain.

Mathématique
Le prix est attribué à Nic Svenson et Piers Barnes, qui ont calculé le nombre de photographies nécessaires, selon le nombre de personnes, pour être certain d’en obtenir une où personne n’a les yeux fermés.

Littérature
Daniel Oppenheimer a mérité ce prix pour son rapport sur les conséquences et problèmes engendrés par l'utilisation de longs mots inutilement.

Ornithologie
Ce prix a été remis à Ivan Schwab pour son étude sur l'arme secrète des pics-verts pour d'éviter les maux de tête. Cet oiseau frappe avec son bec les troncs d’arbre 20 fois par seconde, donc près de 12 000 fois par jour, et ce, sans avoir de décollement de la rétine, d'hémorragies et autres dégâts du cerveau. Les secrets ainsi percés : un petit cerveau, un os du crâne épais et spongieux ainsi d’autres dispositifs ingénieux.

3 commentaires:

Tati-Krad a dit…

Anthropologie
Le prix a été décerné à un certain David M. a démontré que toutes les femelles étudiées étaient autant dégoutées par l'odeur d'un munster "Petits Amis" en fin de vie, que par ses pieds.
Et ceci même après un massage rectal digital.

Flo a dit…

"Mathématique
Le prix est attribué à Nic Svenson et Piers Barnes, qui ont calculé le nombre de photographies nécessaires, selon le nombre de personnes, pour être certain d’en obtenir une où personne n’a les yeux fermés."

J'adoooore ! Je vote pour lui.

akaieric a dit…

Merci pour cette info, ça a fait sourire tout le monde ici au bureau.