jeudi 19 octobre 2006

Le musée Ghibli

Le musée des Studio Ghibli (pour pas passer pour un gros âne baté, il faut dire djibouri, c'est le nom d'un vent) se trouve à Mitaka, pas très loin du parc inokashira. Et c'est avec nos deux cocottes hurlantes que nous nous y sommes rendus il y a pas très longtemps. Miyazaki et ses créatures sont une telle légende au Japon que pour se rendre au musée il faut acheter les places en avance dans les combini Lawson. Je vous passe les détails sur comment on fait, ca nous a pris trois quart d'heure avec l'aide de deux pauvres gars du combini qui ne comprenaient rien au fonctionnement du distributeur de tickets pour le musée. Enfin après avoir parcouru l'intégralité de la Inokashira line, puis après s'être fait sermonner par une Japonaise parceque les filles mettaient les pieds sur les banquettes du métro (oui c'est un crime ici...), nous arrivammes au famuex parc Inokashira, sa pièce d'eau et ses cygnes-pédalos. Le temps d'un onigiri au soleil et nous voici à l'heure convenue au fameux musée.
C'est un peu ambiance dysneyland dans l'architecture 19eme un peu factice mais la niaiserie et le bon esprit cul cul la prâle en moins. Evidemment c'est le monde de totoro, de Shihiro et du neko-bus alors tout de suite les filles sont sous le charme. Alors elles grimpent sur le chat-bus grandeur nature et se jettent des noiraudes à la figure. Mais c'est aussi un musée sur le dessin animé, sur la technique du dessin et il y a même une reconstitution de l'atelier du maître. L'on y explique le dessin image par image, les décors et les cellulos, le line test et les bandes qui défilent.

Puis un peu avant de partir on y croise Megu-chan et Lala-chan munies de leur mères au bout du bras. Alors on mange une glace au kabocha.

2 commentaires:

Flo a dit…

Fan de cinéma, de Miyazaki et en particulier de Nausicaa de la Vallée du Vent... j'y suis allée cet été. Un peu déçue car il y avait moins de choses que l'an dernier (dixit des amis) mais j'ai quand même senti la flamme se raviver dans la salle des "machines"... pour l'ex (forcée) projectionniste que je suis je ne peux m'empêcher cette passion pour la persistance rétinienne et fondre devant les figurines qui tournent et s'animent.
Mais qu'est ce que je fous dans une école de photo............................. un peu de mouvement, bordel ! ça me manque !!!!
Je vais aller me rouler dans de la bonne péloche de cinéma l'odeur de triacetate polyethylene glycol me manque trop.
Bouh...

inusushi a dit…

Tu veux dire que tu laissais tes filles se jeter des vaches à la figure ?? Et tu laissais faire ? Et ben bravo ! M'en vais de ce pas appeler le médecin : "Allo Docteur ??..."