jeudi 8 février 2007

Des contraintes internes du dioxyde de silicium

Une super mauvaise journée ça commence par une café brulant qui se renverse tout seul sur ma cuisse droite et me brule au 15eme degré (au moins..). Ca continue par une couche de dioxyde de silicium qui n'accroche pas sur sa pellicule de Chrome/or et qui me foire tous mon process (et trois jours de boulot...) et ça se termine par des hotels tous complets pour ce week end et le petit périple qu'on avait programmé.

Ok je me plains beaucoup trop....

Ce soir on a regardé "Les choses de la vie" de Claude Sautet et ce film est vraiment troublant.

2 commentaires:

tati-ka a dit…

Une journée qui se termine avec le plus beau film du monde ne peut être foncièrement mauvaise, même si le silicium de café t'as arraché peau et poils de la cuisse droite, et même si tous les hôtels sont plein de dioxyde de chrome......


(la BO est trop belle aussi)

itadakimasu a dit…

Madame Ga m'a dit que c'etait ton film préféré, j'etais sur que t'allais intervenir. Tu ne trouve pas qu'ils fument quand meme beaucoup?