mercredi 7 juin 2006

Monsieur Be a 14 ans


Dans la famille tanjobi (anniversaire) je voudrais le père...j'ai !
Il est grand et beau garçon, il se lève le jour du 06-06-06 à moitié réveillé et agacé d'une douleur dans le dos...oh ! ses 14 ans le travaillent, c'est sur.
Direction le grand immeuble des gaijin pour une demande d'extension de visa, endroit pas très hype où patientent en rang serrés moult étrangers, des formulaires pleins les bras. On arrive à 10h, on prend un numéro dans la file d'attente : le compteur affiche 72 et notre ticket 261. Va falloir être patients. Monsieur Be frémi et blêmit. Monsieur Be s'irrite et fait une allergie aux administrations.


Fort heureusement on avait potassé avant de venir, on avait tout rempli les petites cases bien indiscrètes qui voulaient tout savoir de nos vies. Alors on a attendu, Monsieur Be s'est levé 10 fois, pour aller aux renseignements, pour vérifier l'avancée du compteur, pour aller au petit coin, pour acheter des bentos, pour fumer sa clope. Monsieur Be a fait des prognostic, des calculs savants qui nous donnait notre heure de passage. Et le résultat l'a irrité encore un peu.
Fort heureusement la bonne étoile de Monsieur Be, qui s'était levée du bon pied, a pris la situation en main. Nos papiers étaient parfaits, il ne manquait aucune pièce, la dame du guichet était réglo, et cerise sur le gâteau, a sauté sa pause déjeuner, ce qui avançait notre tour d'une heure. Subarashi!


C'est ainsi que nous pûmes reprendre le cours de notre journée. Je suis partie m'acheter des critériums (non je blague), et Monsieur Be s'en est retourné à ses micro, que dis-je, nano organismes électroniques.
Alors, à raccrocher les wagons et à organiser ainsi les prochaines semaines de son absence, Monsieur Be avait bien mérité de rentrer chez lui poser ses chaussures et se la couler douce devant son mac. Mais c'était sans compter sur Mme Nakatani qui comme à son habitude, à 18h pile, sonne chez nous pour notre leçon de japonais. Oh que ça été dur, d'enquiller les actions de Shoumito San qui boit son café, lit son journal et ensuite seulement part travailler! Monsieur Be en avait sa claque et ça s'est un peu vu. Il a néanmoins fait bonne figure jusqu'à l'heure de la cloche, qui se manifeste en général sous les traits de Garance qui sort de sa chambre en disant qu'elle a faim, quand son dessin animé est fini.


Donc, enfin, nous avons célébré ce jour incroyable du 06-06-06, à grand renfort de gâteau Viron, de bougies multicolores et de chanson de circonstance.


Monsieur Be était content, pas trop surpris mais content, et comme à cette époque de l'année les jeunes gens de son espèce en ont un peu marre des bouquins, on lui a fait un petit paquet en plus. La mobylette de ses rêves, ce sera pour ses 15 ans, en attendant, on lui a offert de quoi se détendre dans une longue file de bureau administratif, pendant les loongues réunion de son labo, et aussi et surtout, dans ce long avion de demain, et de dans trois semaines, aprés lesquel il devra, le pauvre, non seulement vivre seul, mais en plus, vivre sans nous...

7 commentaires:

flo a dit…

Bon anniversaire en retard !
Superbe livre "Kafka sur le rivage", je viens de le terminer j'ai adoré.
Et bon voyage en france !!!

sklerijenn a dit…

c'est toujours un plaisir de vous lire, bon anniversaire à tous deux !

Ghismo a dit…

Et que dire de plus ?... bon anniversaire à vous deux !

(faudrait y faire quelque chose, le bacon de fin de page se sent mal depuis quelques temps...)

kaeru a dit…

que voilà un post des plus lyrique!
votre blog me plait de plus en plus!
Continuez!
Et bonne journée!

flo a dit…

Au fait, vous êtes bien arrivé en france ? Bonnes vacances !

elsa a dit…

bonne anniversaireeeeeeeeee (en retard ....ouai j'ui pas francaise pour rien -_-)(comment dit-on :"joyeux anniversaire" en japonais^^)
allalala ca va faire bizarre sans monsieur be (comment ?? il est déja revenue????^^)
bref :tout mes voeux de bonheur pour cette année a suivre et pour tte les autres

elsia a dit…

Bon anniversaire encore plus en retard et je suis heureuse de savoir sur quel rivage a finalement atterri Kafka ! c'était sur celui de Mr Be ! étais-je bête...
non, sans rire, omedetou, même sans mobilette, 14ans, c'est le début de la puberté et ça c'ets fun !