mercredi 14 juin 2006

Le Stage agricole

Bon, ok on a redécouvert la campagne. Un petit week end dans un gîte rural au fin fond de la montagne bourbonnaise ça change un peu de l’agitation de Shibuya. Comme cette discussion improbable entendue à la pompe Total du Mayet de Montagne concernant l’esthétique d’une moissonneuse batteuse dernier modèle. Notre homme, le pompiste/mécanicien agricole avec ses gros doigts boudinés noirs de suie, trouvait à juste titre, que le dernier engin de chez JCB était assez inesthétique. « ouais mon gars, mais c’est avant tout un outils de travail » lui rétorqua son collègue, pilier de comptoir /exploitant agricole. C’est très con comme discussion, mais après neuf mois au Japon, c’est surprenant et amusant d’entendre ça. Autre chose qui n’amuse sûrement que moi, c’est l’utilisation de « ed » a la place de « de » dans les phrases. Example : Bonjour monsieur où se trouve le gite d’etapes ? euh, l’gite ed’l’etape c’est pas à Craponne t’sé.
Quelques mots pour faire saliver nos amis réstés au Japon cet été, juste pour les faire saliver et résumer notre weekend.
Pain de meule, merguez, chipolata, poire, pêches, taboulé, rosé, Saint nectaire, Crottin de Chavignol, caillé de brebis et tomme de montagne.

Puis pour que ces mêmes amis se rassurent, j’enchaîne actuellement ma 12eme heure dans les bras de la SNCF (pas consécutive, rassurez vous) et il est grand le fossé avec la JR, la Odakyu ou la Keio. Clim en panne, Corail bringueballant, controleur agressif, voyageurs avec bagages (je viens de m’en rendre compte, au Japon les voyageurs n’ont pas de bagages), et puis la Gare de Vichy ! quand on a pratique les gares nippones c’est comme un retour dans les années 30. Malgré tout je trouve mes compatriotes assez calme. On s’attendait a trouver des hordes de gens énervés, raleurs et agressifs et pas du tout, même avec cette chaleur écrasante qui est arrivée en même temps que nous.

Outre le décalage horaire qui est toujours une partie de plaisir quand on a des enfants, le décalage solaire est pas mal. La nuit qui tombe a 23 heures ça fait quand même un choc.

Pas de réadaptation, on enchaîne les gestes comme si in n’avait jamais quitte la France. Ma Volvo, ma chère Volvo immaculée qui m’a attendue patiemment pendant ces longs mois et qui tourne comme une horloge. Le plaisir de rouler sur les petites routes de la campagne bourbonnaise en faisant coucou aux vaches et en doublant des voiturettes.

10 commentaires:

elsia a dit…

et encore c'était un corail ! pas une belle micheline bicolore comme dans les Vosges, ou en Auvergne aussi en fait...

flo a dit…

Oui, c'est sûr que chez nous le train c'est assez ... problematique.
Alors ça vous a manqué, la france ? la Volvo surtout ? Profitez-en bien et passez el bonjour aux vaches ed ma part !

akaieric a dit…

Peut être un jour vous arriverez aussi à comprendre les accent provinciaux du japon...il parait que l'accent d'osaka est très fendard!
Amusez vous avec ce soleil (oup! ça y est, là il pleut).

Camille a dit…

à tous ceux qui apprécient les eud', je recommande la radio nationale où l'on peut entendre un journaliste nous narrer la rencontre entre eul' ministre eud' d'l'éducation natinonale et eul' ministre eud' d'la culture, c'est toujours un régal!

itadakimasu a dit…

Elsia> Oh oui les trains bicolores avec des photo en noir et blanc de la campagne francaise et des filets a bagages... je les aime ceux la. (au moins on peut ouvrir la fenetre)

camille> quelle radio?

elsia a dit…

on peut certes ouvrir la fenêtre mais en général, cela ne compense pas la sensation merveilleuse de la peau collée/fondue à la banquette en skaï....

flo a dit…

Propre, en plus la banquette en skaï...

Anonyme a dit…

le stage agricole c'est eul titre d'un roman.... eh oui....

elsa a dit…

dur dur de laisser un commentaire quand on connait depuis toujours les siège (parfois délabrer - si si ca mest arriver) de la sncf et c micro-place-raide-comme-une-falaise qui rendent impossible un sommeil qui peut se révéler utile quand on c'est levée a 4 h du mat pour "profiter" des vacances. bon le plus important c'est que vous soyez heureux dètre a nouveau dans notre beau pays (pfiiooouuuu c'est vrai quel chaleure a tuer un mort ....est ce que c'est pire au japon ???????)

itadakimasu a dit…

Ben...pour la chaleur au Japon je laisse ceux qui y sont restes le soin de commenter.
Utilisateur anonyme> oui c'est un roman et un tres bon meme..