jeudi 6 octobre 2005

pomme d'amour

Par manque de connection, nous sommes moins bavards ces temps-ci, mais vifs, pétulants et enthousiastes, nous le sommes toujours! Des nouvelles ? Notre routine prend corps, se dessine jour après jour une silhouette plus définie.

Benoît marche 20mn pour rallier son bureau où des collègues venus du monde entier (ou presque ) le soumettent à une ronde de réunions en langues étrangères ; un genre de tour de Babel en somme. Nous avons mis le doigt sur un bon plan concernant des cours de japonais à la mairie du quartier incluant la garde des enfants. Si j'avais une mini caméra scotchée au front, on pourrait vous envoyer de bien cocasses scènes de baragouinage japano-anglo-langue-des-signes accompagnée de moult onomatopées aussi comiques que vraiment utiles. Je ressent de plus en plus l'envie et le besoin de savoir ce qu'on me dit, quoi répondre, et bon sang, ce qu'il y a inscrit partout!

Notre journée à Garance, Judith et moi se rythme donc de petites ballades de-ci de-là, pas trop loin, ces miss fatiguent vite, et sans métro, parce toutes les stations ont 120 marchent à grimper et que notre poussette canne est toujours de la partie. Mais il y a beaucoup à faire dans les environs : parc, château des enfants (lieu de réjouissance sur plusieurs étages avec tout ce dont un enfant peut rêver, de la dînette à la peinture aux instruments de musique, en passant par les dessins animés, les jeux sur ordi, les tapis mous et leurs ballons, cerceaux, les livres, le vélo et la piscine à balle, bref, TOUT),les courses à la boutique du coin, du flanage-shopping à shibuya et aussi des jeux avec toutes ces nouveaux gadgets-jouets dont nous sommes tous les quatre friands dans notre appart qui prend forme lui aussi.
Ce week end, on est allé au zoo : de bien jolis animaux en cage, hou qu'on est vilains de cautionner!! mais les filles étaient contentes et sont revenues avec de bien belles oreilles de lapins en peluche. On a ensuite filé à Ebisu pour un joli concert de bossa nova en plein air, qui n'a pas eu lieu pour une raison inconnue et notre grand regret (pour une fois qu'on était à l'heure!)

On est dans l'ordre contents, intrigués, curieux et fatigués. Notre réserve de livres et films tire à sa fin, glurps, vivement ce petit fil qui va nous relier @ la planète qu'on puisse téléphoner, écrire, commander des livres! (amazone livre u japon, j'ai vérifié ; la redoute aussi, mais pas le ccb;-))
Alors en attendant, une fois n'est pas coutume, on se fait une séquence dédicace....

Bon anniversaire mon papa!! pleins de bisous!!

Pleins de bizz aussi à petit Harold qui devient grand!!

Sinon la pomme est à environ 3€ pièce, oui j'ai bien dit pièce, et rien que d'écrire le mot pomme, j'entends le cronch de quand on la croque et je salive.
voilà.

KAWAï!!!

Au japon ce sont les pingouins qui font des conneries à la télé:

2 commentaires:

Luis et Maud a dit…

Je sais pas si vous verrez ce comment, cette page de blog date mais je viens de la découvrir! Extra, et je ne sais que choisir entre celle des filles en singe (vous avez pas honte?) ou celle de ce charmant petit animal le z-- à l'air!

Thalie a dit…

Voilà encore le parasite" étranger qui est tombé sur votre blog via mr google...
Le commentaire sur ce billet précisément concerne la stupeur générale des occidentaux qui visitent et découvrent le Japon pour la première fois : C'est ce qui m'avait le plus marquée au début, on se sent plus isolé qu'ailleurs linguistiquement parlant car même si d'autres langues sont à l'extrême de la nôtre, la coutume (ou courtoisie, et pourtant les japonais n'en manquent pas) veut que les panneaux, les étiquettes etc soient écrites dans une langue plus universelle en plus de la locale.
Mais au pays du soleil levant, rien, niet !!
Impossible de se diriger les premiers temps si vous ne maîtrisez pas les kanji, hiragana et autres katakana ...mais surtout les kanji lol !!
Incroyable et très surprenant de leur part, non ?