samedi 7 janvier 2006

marrons glacés


Dans le chapitre Noël et cotillons, réveillon et paillettes, nous terminons nos festivités et démarrons l'année par l'incontournable monde de la perfection, de l'organisation menée à la baguette, de l'enchantement des fées et du spectacle bon-enfant : Tokyo Disney Resort !! Que de joie et d'entrain, de bonne humeur et d'excitation dans ce long trajet de métro qui mène aux portes du royaume Disney ; que de gens coiffés de couvre chefs ridicules, oreilles de Mickey et chapeau Winnie, de cagoules en peluches et gants à quatre doigts une fois sur place...et que d'attente!

Dans une parfaite discipline, on s'aligne à la queue leu-leu et on attend d'arriver à la tête du serpent humain coudé quatre ou cinq fois le long des barrières, pour espérer retrouver l'espace de deux minutes la pomme de Blanche Neige, le soulier de Cendrillon ou les oreilles de Dumbo.


Bien sûr on s'arme d'endurance au passage, et on invente milles histoires pour faire patienter la progéniture pressée de voir le conte de fées.
Le résultat est à la hauteur de l'attente, énorme et rodé comme un moteur huilé. Garance et Judith ont savouré chaque minute, détaillé chaque costume et n'avaient pas assez d'yeux pour tout regarder.


Que dire de plus ? Et bien nous les adultes, on a vu un peu les ficelles du mécanisme, les services de sécurité et les balayeurs acharnés, l'odeur de caramel qui flotte un peu partout pour finir par vous faire craquer et courir consommer, la perruque pathétique de Wendy, et l'âge trop avancé de Peter Pan, le playback de l'orchestre et les combis couleurs chair sûrement de la marque Damart, parce que dieu qu'il a fait froid ! C'est sûr, cette parade de Noël qui défile à la nuit tombée, ca se mérite!


Enfin, la journée fut bien remplie, et on n'a pas été mécontents de mettre les voiles et de se faire un bon thé brûlant.
Pour Disney Sea (le monde de la mer), situé un peu plus près, je crois qu'on va attendre que notre ami soleil revienne du Brésil et vienne nous réchauffer la couenne, histoire d'avoir moins d'épaisseur à transporter...

2 commentaires:

elise a dit…

Euh...j'ose le dire? j'ai vraiment pris un fou rire en voyant la photo de Judith davant le château de Disney: on dirait le nain de jardin qui voyage dans Amélie Poulain. Vous trouvez pas qu'il y a une ressemblance?!?

itadakimasu a dit…

C'est surement le nez rouge...mais il y a de ça....
qu'est ce qu'on s'est caillé chez disney.....