samedi 23 août 2008

De savoureux lambeaux de peaux mortes

Le matin, très tôt. L'aube, le soleil n'est levé que depuis plusieurs heures (ce qui signifie très tôt au Japon). La Yamanote transporte avec précision des millions de salary-man autour de Tokyo .


Dans les voitures, règne le calme, la chemise blanche et la veste noire pas très bien coupée. L'air ambiant n'est pas pollué par les effluves de déodorant bon marché vendus en supermarché, parce qu'ici il n'y a pas de supermarchés et qu'il ne viendrait à l'esprit de personne de transpirer sous les bras.

Mais très tôt le matin c'est quand même pas évident. mais que fait cet homme? Appelons le Watanabe-san. Baille t-il? s'extasie t-il? crie t-il? Est il damné? Est il possédé par Belzebuth? par Bob? que va t-il se passer dans les instants qui vont suivre? va t'il sombrer dans un sommeil profond? léger? va t-il s'écrouler sur ses voisins? va t-il s'emparer du sabre qu'il dissimule tant bien que mal et découper une partie des occupants de cette rame? S'entraine t-il pour un concours local d'apnée en métro?

Notre train avançait plus vite que celui de la Yamanote, nous doublâmes la rame sans connaitre la fin de l'histoire.

7 commentaires:

Gwen a dit…

Mais... qu'est-ce que tu entends par "il n'y a pas de supermarché" ????

itadakimasu a dit…

Leclerc, Auchan, Carouf, Intermarché et consors. Pas de déodorant AXE, Gilette, Mennen etc... et c'est pas dans les combini que tu pourra trouver de déodorant.

Cha-Lou a dit…

Lol, les pauvres. D'après ce que j'ai pu en voir (vidéos sur internet seulement), les japonais sont entassés dans ces wagons. Celui-là doit probablement manquer de place. Je le plains et compatis à sa douleur lol.

akaieric a dit…

Il vient de lire l'étiquette qu'il y a sur la vitre:
"Ne mets pas tes mains sur la porte, ou tu risques de te faire pincer très fort."

moju a dit…

il vient de se rendre compte qu'il était pris en photo

itadakimasu a dit…

Juste une précision pour les nouveaux : "Lol" c'est interdit ici. Dame-Yo!

Fascinant Japon a dit…

Encore une victime d'un chikan!
FJ. (^O^)