mercredi 16 juillet 2008

Vers l'est en 23 heures

C'est environ le temps qu'il nous faut en moyenne pour replier l'espace temps et passer de l'ouest à l'est, de la SNCF à la JR, de l'anticyclone des acores au nuage moite du raz du sol, des ombres portées à la clarté diffuse.


Les sensations olfactives sont bien présentes des les premières foulées dans passerelle de Narita. L'air du Japon doit contenir des spores ou du plankton ou je ne sais quoi de particulier qui se dépose sur nos récepteurs olfactifs puis les saturent.

Cette fois ci, pas de nones dans la cabine. Juste un groupe d'une centaine de mexicains avec des sombréros dans la file avant la "migra". J'ai cru comprendre qu'il y a un concert du pape en australie et que nos amis à large chapeaux s'y rendaient. Dans la Joie.

Puis vint l'épreuve de la traversée de la gare de Shinjuku de part en part avec moultes valises et enfin les retrouvailles avec E et G. Papotages et concours de celui qui a le plus gros pour les garcons.

2 commentaires:

Chaos a dit…

tous ces appareils...mais c'est magnifique!

itadakimasu a dit…

.... et il en manque quelques uns ...