lundi 5 décembre 2005

Viande grillée

On était parti pour le Yebisu Garden Place, dans le quartier d'Ebisu quand on eut faim. Il était dimanche midi et tout le monde sait qu'à ce moment là c'est l'heure du repas dominical en famille. La petite famille, chemin faisant, avait envie de découvrir de nouveaux goûts, de nouveaux endroits. C'est à ce moment précis que Gaëlle-san eut l'idée géniale de regarder plutôt vers le bas. En effet à Tokyo, du fait du manque de place et de la densité, il y a des magasins et des restaurants à tous les étages des immeubles, et qui se concentre uniquement sur ce qu'il a à hauteur d'oeil, manque beaucoup de choses. Tout ca pour dire que l'on s'est trouvé un restaurant en sous sol, un restaurant de viande grillée où l'on fait griller son petit morceau de viande bien grasse sur le barbecue encastré dans la table. On a même réussit à déjeuner sans qu'aucune fillette ne soit brûlée au troisième degré.

La suite de la journée s'est passée au musée de la photographie pour quelques expositions de jeunes photographes nippons. Mais avant cela il y eut la démonstration du nouvel appareil numérique Nikon D200 dans les locaux du musée. Alors quand les japonais font quelque chose, il ne le font pas à moitié, ils ne se mouchent pas avec le dos de la cuillère. Pour l'occasion, une trentaine de japonaises en micro short moulant et jambières aux couleurs de la marque nous a accueillis en nous remettant outre une montagne de prospectus, une carte mémoire pour aller essayer le nouvel appareil photo. On a fait la queue dix minutes en compagnie de quelques jeunes retraités nippons très excités puis on s'est ensuite saisi de la bête pour shooter une pauvre fille payée pour faire le planton en robe de soirée devant un décor de boules de polystirène multicolores. Une fois le quota de deux photos faites, on est prié d'aller choisir notre préférée puis de la faire imprimer sur des imprimantes de compétition. On est ressorti avec deux cartes mémoires et deux photos d'une japonaise en gros plan. La classe.

La fin de la journée a été une longue et douloureuse suite de mini catastrophes. Premièrement on a essayé d'aller à la bibliothèque de la maison Franco Japonaise, qui était bien entendu fermée (il n'y a que les institutions Françaises qui ferment ici) puis j'ai fait tomber une des cartes mémoires au fond des chiottes puis pour terminer en beauté j'ai fait brûler les pop corns. La vie est dure.

J'ai trouvé le cadeau de noël de David:

3 commentaires:

Tati-Ka a dit…

Dommage, il l'a déjà !!!
En revanche, si tu pouvais trouver la même tenue déclinée en bodystring, on serait très heureux.

Luis et Maud a dit…

ça lui va si bien!

Anonyme a dit…

Mais?!... c'est la tenue de Hard Gay san!!!